Une bonne nouvelle pour les jeunes !

Depuis le début de la crise sanitaire, une partie de nos jeunes ont fait l’expérience de la précarité financière. En cause : la difficulté à décrocher un stage, une alternance, un premier emploi ou simplement un job étudiant. En plus de la détresse économique, de nombreux étudiants se sont retrouvés dans une situation d’impasse puisque l’obtention de leur diplôme était conditionnée par la réalisation d’un stage ou d’une alternance. Très rapidement, le gouvernement a pris conscience de ces difficultés et a mis tout en œuvre pour y remédier par la création de la plateforme 1jeune1solution, dans le cadre du plan national France Relance.

Cette plateforme rencontre un franc succès : plus d’un million d’embauche de septembre à décembre (chiffre comparable à 2019 et 2018), un demi-million de contrats d’apprentissage signés sur l’année dernière (record absolu) ou encore 600 000 entrées dans un parcours d’accompagnement pour les jeunes en grande difficulté. D’autant que la plateforme bénéficie d’un certain dynamisme puisque de nombreux jeunes et de nombreux employeurs l’utilisent, ce qui permet un renouvellement très satisfaisant des milliers d’offres.


Depuis le 27 avril dernier, la plateforme 1jeune1solution a évolué en proposant un simulateur d’aides nommé La Boussole : bourses, aides au logement, aides liées à la culture, RSA… Tout y est ! Passé la dizaine de questions sur sa situation, le jeune accède à la liste d’aides auxquelles il est éligible et peut consulter chacune d’entre elles d’un simple clic. Cette innovation s’accompagne de l’élargissement du nombre de bénéficiaires : ainsi, les jeunes de 18 à 30 ans sont désormais concernés.


Une nouvelle mesure vient s’additionner aux deux premières  : revalorisation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle. Il s’agit de la première revalorisation en plus de 30 ans.  Le nouveau système a été simplifié. Il prévoit trois catégories de rémunération selon l’âge :

-       200 € par mois pour tous les stagiaires de la formation professionnelle âgés de 16 à 18 ans (contre 130 € jusqu’à présent) ;

-       500 € par mois pour tous les stagiaires de la formation âgés de 18 à 25 ans révolus (contre un peu plus de 300 € auparavant) ;

-       685 € par mois pour tous les stagiaires de la formation de plus de 26 ans (contre une rémunération de 401 € ou 652 € selon les cas, jusqu’à présent).


Je salue le travail des Ministres du Travail, Élisabeth Borne, et de la Jeunesse et de l’Engagement, Sarah El Haïry, pour leur investissement en faveur des jeunes. Je suis ravi d’avoir pu échanger avec nos Ministres afin de travailler ensemble à l’amélioration des dispositifs. La collaboration entre les députés et les ministres est primordiale. Désormais, chaque jeune a très facilement accès aux aides dont il peut bénéficier ! 

Article précédent Une avancée majeure !
Article suivant Petit déjeuner gratuit