Illustration d'un vaccin et d'une seringue.

Point sur la situation sanitaire en France

Alors que la nouvelle année vient à peine de débuter, le Premier ministre a annoncé la mise en place d’un couvre feu à 18h sur l’ensemble du territoire à compter du samedi 16 janvier. Au regard des critiques dont la campagne de vaccination fait l’objet depuis son lancement le 27 décembre dernier, il est important d’appréhender ce débat avec hauteur, et de contribuer à celui-ci avec un regard éclairé et apaisé.


 Les indicateurs épidémiologiques de suivi de l’épidémie ont mis en lumière une progression élevée de la circulation du virus sur le territoire dès la première semaine de janvier, liée aux rassemblements des fêtes de fin d’année. En outre, l’arrivée de la nouvelle variante du virus sur le territoire implique une reconsidération des prévisions initiales sur les prochaines semaines et les prochains mois. Aujourd’hui, c’est 100% des départements qui présentent un niveau de vulnérabilité élevé. 


  • Les chiffres dont nous disposons actuellement sur la circulation du virus, à la date du 27 janvier 2021 (arrêtés à 14h) :

  • Source : Santé publique France (https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19/coronavirus-chiffres-cles-et-evolution-de-la-covid-19-en-france-et-dans-le-monde#block-266151


    Santé publique France estime que le taux d’incidence était de +30% (29.89%) entre la première semaine de janvier et la semaine du 28 décembre au 3 janvier. Le nombre de cas confirmés touchent davantage les 0-19 ans (+45%)


    Dans la matinée du mardi 19 janvier, Olivier Véran s’exprimait sur France Inter et estimait à 20 000 le nombre de contaminations par jour - loin de l’objectif des 5 000 contaminations par jour espérées par le gouvernement au mois de décembre. Le ministre de la santé a également fixé à plus de 1 000 le nombre d’hospitalisations et à 150 les hospitalisations dans les services de réanimation la semaine précédente. Plus encore, avec 200 à 300 nouveaux cas de variant anglais par jour, Olivier Véran estimait le nombre global de cas confirmés à près de 2 000 sur le territoire ce même mardi 19 janvier. Des actions sont menées pour surveiller et évaluer la diffusion du variant britannique sur le territoire. 


    • Tester


    En France, tous les tests de dépistage du COVID-19 respectent les principes de gratuité et d’égalité, car ils sont disponibles pour tous. En comparaison, une personne asymptomatique qui souhaiterait se faire tester en Allemagne en Espagne et au Royaume-Uni, devrait payer près de 120 euros dans les deux premiers cas, et 350 au Royaume-Uni. Il est possible de se faire dépister suivant deux vecteurs : les tests RT-PCR (70% de l’ensemble des tests réalisés chaque semaine) ; les tests rapides antigéniques, notamment disponibles en pharmacie (30% du total de tests réalisés). 


    • Vacciner  


    Très rapidement, la France a anticipé et a envoyé une équipe de négociation européenne au mois de juin afin de précommander le plus de doses de vaccins possibles. Cette démarche nous permet aujourd’hui de disposer d’un large portefeuille de vaccins : BioNTech-Pfizer, Moderna, Curevac, AstraZeneca et Janssen. Ces vaccins arrivent progressivement pour ce premier semestre, et leur distribution par l’Union européenne se fait au prorata de la population de chaque pays. 


    Néanmoins, la stratégie vaccinale est restée la même. Lancée depuis le 27 décembre, les critiques sur la lenteur du processus ne se sont pas faites attendre, allant même jusqu’à dénoncer « un scandale d’État ». Il convient de revenir sur ces accusations stériles et de rétablir la réalité des faits. 


    La stratégie de priorisation a été définie par la Haute autorité de santé qui, dès le 30 novembre, expliquait que la priorité était de vacciner les plus fragiles, et donc de sauver des vies, avant de passer à « la vaccination de masse ».


    Le plan de la campagne de vaccination, tel qu’il se déroule aujourd’hui, suit parfaitement le plan annoncé puis détaillé par Jean Castex et Olivier Véran le 3 décembre lors d’une conférence de presse sur la stratégie vaccinale et la lutte contre la Covid-19, et ce sans provoquer de réaction de la part des oppositions au Sénat et à l’Assemblée lorsqu’il leur a été présenté. Ainsi, la date de départ initiale de la campagne de vaccination était prévue au 18 janvier, précédée de deux semaines « d’essais » pour que les personnes concernées puissent consulter un médecin au préalable et donner leur consentement. Ce délai a également permis de stocker les 2 millions de doses commandées. 


    • La stratégie de vaccination en chiffre :


    • 1 million de personnes vaccinées à la fin janvier ; 
    • 2.5 millions de personnes vaccinées avec les vaccin Pfizer et Moderna, 4 millions avec Astra Zeneca selon l’autorisation ; 
    • Cible à l’été 2021 : 15 millions de personnes vaccinées à l’été 2021, suivant des critères de vulnérabilité pour la priorisation ;
    • Au 19 janvier 2021, 585 000 personnes ont été vaccinées au total ; 
    • Cette semaine, une moyenne de 57 000 personnes par jour ont été vaccinées, avec un nombre total de 395 830 vaccinations cette semaine. 
    • Depuis le 15 janvier, date de l’ouverture des réservations pour la vaccination, 1.5 million de rendez-vous ont été enregistrés.


    • La campagne de vaccination se décline en trois grandes étapes :


    • La phase 1, qui a débuté le 27 décembre, a concerné dans un premier temps le personnel de santé à risque et âgé depuis plus de 65 ans dans les EHPAD, unités de soins longue durée, résidences autonomies et résidences services seniors, ainsi que leurs résidents. En effet, les décès en EHPAD ont représenté près d’1/3 des décès enregistrés depuis le début de la pandémie. Les établissements recevront la totalité des doses qui leurs sont destinées à la fin du mois de janvier, de manière à ce que la vaccination ait été proposé à l’intégralité des résidents au mois de février. 
    • Initialement prévue pour le mois de février, la phase 2 a finalement été avancée au 4 janvier. Elle étend la vaccination soignants de plus de 50 ans, ou présentant des comorbidités, et depuis le 18 janvier, aux personnes âgées de plus de 75 ans. Les personnes âgées de plus de 65 ans pourront être vaccinées à la fin du mois de février dans le cas où le vaccin Astra Zeneca serait autorisé à cette même période. La particularité de ce nouveau vaccin est qu'il pourra être administré par le médecin traitant. 
    • Les phases 3, 4 et 5 s’ouvriront à tous à partir du printemps prochain et se poursuivront jusqu’à la fin de l’année.


    • Le déroulement de la vaccination : 


    • La vaccination est gratuite et s’effectue en deux temps. Elle nécessite deux injections, espacées de 28 jours (au plus). 
    • Le jour du rendez-vous, rapporter un justificatif d’âge ainsi que de sa carte vitale ou de son numéro de sécurité sociale. 
    • L’injection est suivie d’une surveillance de 15 minutes salle d’attente. 


    Dans une démarche de transparence sur l’état des stocks de vaccins, le Ministre de la santé s’est engagé le mardi 19 janvier, au micro de Léa Salamé et Nicolas Demorand, à publier chaque semaine sur le site du gouvernement le nombre précis de doses disponibles : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-aux-stocks-des-doses-de-vaccins-contre-la-covid-19/ 

    •   Où se faire vacciner : 

    Chacun est libre de se faire vacciner dans le centre de vaccination de son choix. Nous joignons ci-joint la liste des centres de vaccination déployés sur l’ensemble du département du Val-d’Oise. Néanmoins, d’autres centres seront susceptibles d’ouvrir.


    COMMUNE 

    CENTRE DE VACCINATION 

    ADRESSE 

    CONTACT 

    95107 Argenteuil

    Centre hospitalier d’Argenteuil

        69 rue du Lieutenant-colonel Prudhon

    01.24.23.17.57

    95880 Enghien-les-Bains

    Centre de vaccination

    Salle communale des Thermes

    01.30.10.39.80

    95350 Saint-Brice-sous-Forêt

    Centre de vaccination

    5 bis rue de la Forêt

    01.30.10.39.80

    95160 Montmorency

    Centre de vaccination

    3 avenue Foch

    01.30.10.39.80

    95260 Beaumont-sur-Oise

    Centre hospitalier Carnelle

    25 rue Edmond Turcq

    01.39.37.14.72

    95290 L’Isle Adam

    Hôpital Chantepie Mancier 

    9 rue Chantepie Mancier

    01.34.69.76.77 

    95120 Ermont

    Gymnase Raoul Dautry 

    105 rue de Saint-Gratien

    01.34.14.31.55 

    95500 Gonesse

    Centre Hospitalier de Gonesse

    2 boulevard du 19 mars 1962

    01.82.32.05.96

    95190 Goussainville

    Gymnase Nelson Mandela

    21 avenue de Montmorency

    01.39.94.61.00

    95450 Magny-en-Vexin

    Maison de santé 

    6 boulevard de la République

    01.34.67.33.33 

    95300 Pontoise

    Centre de vaccination

    2 rue Rodin

    01.34.43.34.44

    95000 Cergy

    Centre de vaccination

    8 rue des Linandes Pourpres

    01.34.43.34.44

    95200 Sarcelles

    Maison de quartier Watteau

    1 route des Refuzniks

    01.34.45.74.02

    95150 Taverny

    Gymnase André Messager

    Voie des Sports

    01.85.11.24

    La vaccination dans le centre de son choix se fait par rendez-vous pour la première, puis pour la seconde injection, via internet ou en appelant directement le numéro du centre de vaccination (Cf. le tableau ci-dessus) 


    Les sites internet pour la prise de rendez-vous sont les suivants : 


    Nous souhaitons tous en finir avec cette épidémie et les conséquences qu’elle implique pour notre vie quotidienne. Je pense notamment à nos commerçants, à nos restaurateurs et à toutes celles et ceux qui ont été contraints de mettre leur activité entre parenthèses. Pour en sortir, nous avons une chance historique : le vaccin. Cette chance, nous la saisissons, c’est tout le sens de la stratégie adoptée par le gouvernement. Soyez-en sûrs : nous sommes tous mobilisés pour le retour à la vie normale. 


    Recommandations pour continuer à lutter contre la COVID-19 et la nouvelle variante : 


    • Pour lutter efficacement contre la propagation du COVID-19, continuez à respecter les gestes barrières. 
    • Nous ne le répéterons jamais assez : porter un masque peut sauver des vies. 

     

    • Liste des sites utiles pour consulter régulièrement les nouvelles informations : 


Article précédent LA FETE NATIONALE DANS TOUS SES ETATS !
Article suivant Pour une année faite d’apaisement, de cohésion et de réussite