Intervention dans l’Hémicycle pour l’examen de la deuxième partie du projet de loi de finance 2021, sur la mission « Cohésion des territoires ».

La crise que nous traversons touche les populations fragiles, notamment les quartiers prioritaires où résident de nombreux jeunes. Principales victimes de la crise sanitaire, ces derniers doivent être guidés, à l'école, comme à l’extérieur, pour la surmonter.

Le Gouvernement a annoncé vouloir développer les maisons de services au public dans ces quartiers prioritaires. J'ai interrogé hier la Commission des Affaires économiques sur la manière dont cette ambition sera financée dans le budget 2021 pour que les mêmes droits soit garantis à tous les habitants.

Retrouvez ci-dessous mon intervention : 


Article précédent Une institution chargée d'Histoire
Article suivant Intervention sur la compatibilité de la relance de notre commerce extérieur avec nos ambitions climatiques