Deux nouvelles Cités Éducatives supplémentaires dans le plus jeune département de France !

Lors du Comité Interministériel des Villes intervenu à Grigny ce vendredi 29 janvier 2021, quarante-six nouveaux territoires français ont obtenu le label Cités Éducatives : à cette occasion, deux ont été inaugurées dans le Val-d’Oise, dans les villes de Goussainville et Argenteuil. Elles viennent s’ajouter à celles de Garges-lès-Gonesse, Villiers-le-Bel et Sarcelles, portant à cinq le nombre total de Cités Éducatives dans le plus jeune département de France ! Cela constitue un tournant dans l’engagement qui est le nôtre pour la jeunesse et l’éducation au sein du département du Val-d’Oise : cette coopération a permis l’obtention de ce Label, dans une logique d’engagement ambitieuse.

Je tiens de fait à saluer le travail de nos élus locaux et du gouvernement, notamment le Premier ministre Jean Castex, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et Nadia Hai, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargée de la ville. Je souhaite tout particulièrement féliciter chaleureusement la Secrétaire d’État chargée de l’Éducation Prioritaire Nathalie Élimas, que j’ai remplacé en tant que député en août 2020 lors de sa nomination au sein du gouvernement, pour son engagement en faveur de ce projet des Cités Éducatives. Ce Label s’inscrit dans la volonté de renforcer le projet éducatif et la coopération des acteurs œuvrant pour la jeunesse dans les zones d’éducation prioritaire. 


La mise en place des Cités Éducatives engendre le renforcement de la coopération des acteurs d’une ville, lesquels s’associent pour accompagner les jeunes avant, pendant, autour et après le parcours scolaire, de la petite enfance à l’insertion professionnelle. Les acteurs du territoire se fédèrent autour d’un projet éducatif de grande ampleur, qui vise à remédier aux inégalités scolaires, géographiques et économiques que peuvent subir les jeunes citoyens vivant dans ces territoires prioritaires. Ainsi, ce dispositif permet de coordonner toutes les instances dans une logique d’accompagnement et de suivi des jeunes : la famille, l’école, les lieux culturels et sportifs, les établissements d’enseignement supérieur, les espaces sociaux et les employeurs d’un même territoire travaillent main dans la main afin de proposer de réelles perspectives éducatives, culturelles et professionnelles aux jeunes citoyens. 

En tant que député du Val-d’Oise engagé auprès de notre jeunesse, je soutiens avec force ce projet, et remercie une fois de plus nos Ministres pour leur implication qui permettent l’approfondissement de projets éducatifs ambitieux, pleinement destinés à cette jeunesse qui constitue notre avenir. 

Article précédent Le Val d'Oise : un territoire marqué par l’Histoire !
Article suivant Journée pour l'amitié franco-allemande animée par Clément Beaune